Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 

le 3e insolite

L’estampage dans tous ses états

Le 3e arrondissement abrite l’une des dernières entreprises françaises spécialisées dans la gravure et l’estampage…
Chez les Gruson, anciennement Peltier et Janvier, on est graveur-estampeur de pères en fils. Maurice Gruson, artisan historique du Marais, gère avec son fils, la société Janvier-Gruson Art métal aujourd’hui qualifiée d’« entreprise du Patrimoine vivant», qu’il a hérité de son arrière arrière grand-père. Installée depuis 1840 à l’Hôtel de Sabran rue Pastourelle, l’entreprise s’ouvre sur un dédale de pièces estampées pour la bijouterie, l’orfèvrerie ou encore la décoration. Des ornements d’uniformes, confectionnés pour la Marine ou encore Polytechnique, et de nombreux boutons métalliques, commandés par de grandes maisons de couture, sont également disséminés ici et là. Pour sa prochaine collection, c’est d’ailleurs à Art Métal que la maison Dior a confié la fabrication de ses boutons. Mais dans cette « caverne d’Ali Baba», dont le sous-sol est rempli de boîtes en carton renfermant plus de 100000 modèles différents, vous trouverez également des pièces plus insolites destinées à apparaitre dans des films ou sur les scènes de l’Opéra de Paris ou de la Comédie Française, des aiguilles d’horlogerie mais aussi de nombreux accessoires napoléoniens qui ornaient chapeaux, épaulettes ou ceinturons. Impressionnante collection, cela va sans dire !

Une activité de plus en plus rare
Jusqu’au début des années 1900 il existait près de 100 entreprises similaires, aujourd’hui il n’en reste plus que 3 en France. Un savoir faire unique qui, malheureusement, tend à disparaitre au profit de la fabrication en fondu, une technique plus moderne et plus rapide mais aussi moins précise. Le processus de fabrication traditionnelle lui se découpe en six étapes de l’estampage au découpage en passant par l’ajourage jusqu’au gaufrage, parfois.

Quel est donc le secret de cette société plus que centenaire qui perdure ainsi ? Avoir su se renouveler encore et toujours au gré des modes : de la bijouterie fantaisie à laquelle elle fournit des pièces partout dans le monde, aux pins’s et au luminaire en passant par l’art nouveau, la mode ou encore les écussons et les petites cuillères souvenirs. Depuis peu, la société a ouvert une petite boutique au 11 rue Pastourelle pour accueillir le grand public. Vous pourrez également visiter les locaux de l’entreprise lors de certains événements organisés par la Mairie tels que les journées de « Mon Patrimoine Secret». A découvrir absolument…

OÙ ?
Hôtel de Sabran,
17 rue Pastourelle



 
 
-->