Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 

Le théâtre Déjazet

Plus vieux théâtre du boulevard du Temple, le théâtre Déjazet est un miraculé. Son histoire, mouvementée et riche en rebondissements, fait toute la particularité de ce théâtre on ne peut plus atypique.

Ouvert en 1851 à l'actuel 41, boulevard du Temple, le théâtre Déjazet, d'abord appelé « Folies Mayer », a bien failli disparaître à plusieurs reprises. Racheté en 1859 par Virginie Déjazet, célèbre actrice de l'époque, il propose alors des opérettes et pièces comiques qui font la renommée de ce lieu très fréquenté du boulevard du Temple que l'on surnommait encore à l'époque le « boulevard du crime », en référence aux nombreux crimes et délits joués chaque soir dans les salles avoisinantes.

Echappant aux transformations haussmanniennes de 1862, il a la particularité d'être le seul théâtre du boulevard du Temple à avoir été épargné. Fermé en 1939 et transformé en cinéma jusqu'en 1976, il fut une nouvelle fois sauvé du triste destin qui lui tendait les bras cette même année, puisqu'il devait être transformé...en Prisunic.

Il est donc finalement réhabilité en théâtre par son bienfaiteur, le célèbre couturier et habilleur de stars Jean Bouquin, d'ailleurs toujours propriétaire du lieu.
Aimant à se définir comme un « enfant du 3e », c'est pour son ami Coluche qu'il acheta ce théâtre inauguré le 1er février 1977.

Héritier de cette trépidante histoire, le théâtre Déjazet a vu défiler sur ses planches des noms comme Léo Ferré, Juliette Gréco, Georges Moustaki, Claude Nougaro ou encore Véronique Sanson.
Figure culturelle emblématique de l'arrondissement, il accueille actuellement et jusqu'au 1er mai le très controversé Stéphane Guillon. Malheureusement, c'est déjà complet !