Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > GUIDE DU 3e > Mon arrondissement > Balades dans le 3e > La Garantie scelle le sort des métaux précieux

La Garantie scelle le sort des métaux précieux

C'est au 14 de la rue Perrée que se trouve un lieu emblématique du 3e témoignant de l'implantation ancienne d'un artisanat d'art dans l'arrondissement.

Aux abords du Square du Temple se dresse un bâtiment qui suscite la curiosité.

Une imposante façade en brique rouge encadre un porche d'entrée austère sur lequel on peut lire : « Services de la Garantie ».

Elle abrite une vénérable institution, dépendant directement du Ministère des Finances, chargée du contrôle officiel du titre des métaux précieux !

Le contrôle de la fabrication de l'orfèvrerie remonte au Moyen-Âge et la réglementation, mise en place sous l'Ancien Régime, avait pour but de protéger l'acheteur en lui garantissant le taux légal d'or ou d'argent contenu dans la pièce : le bon aloi.

En France, pour les métaux précieux que sont l'Or, l'Argent, l'alliage d'Or et le Vermeil, le titre des ouvrages est contrôlé et garanti par l'Etat ou par des organismes agréés par lui.

Ainsi, depuis 1838, sur chaque bijou fabriqué en France avec des métaux précieux, est apposé un poinçon officiel après contrôle du Service de la Garantie.

Le bâtiment du 3e est inauguré le 26 juillet 1926. Le Marais concentrait alors un nombre important de fournisseurs, fondeurs et affineurs de métaux dont un de ses plus éminents représentants, le comptoir Lyon-Allemand-Louyot établi rue de Montmorency.

Cette réalité, aujourd'hui quelque peu estompée, subsiste toujours avec la présence de nombreux grossistes en joaillerie et artisans d'art.