Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 

Père Xavier Snoëk

Le père Xavier Snoëk vient à peine de s’installer dans ses nouvelles fonctions de curé de la Paroisse Sainte Elisabeth (rue du Temple)…

…mais, entre la préparation des célébrations, les sollicitations d’une habitante venue pour sa maman malade, les cours de catéchisme, les réunions techniques avec les « officiels » de l’Archevêché de Paris et les rendez-vous en tête à tête avec tous les paroissiens très désireux de faire sa connaissance… autant dire que Monsieur le Curé a peu de temps pour défaire ses valises…
Pendant son temps libre, il préfère se consacrer à sa passion de toujours : l’histoire et les vieilles pierres… des Journées du Patrimoine aux soirées d’épluchage des archives de la Paroisse à la recherche de quelques vieux parchemins… Et, s’il sait vivre avec son époque, il conserve sur le fond d’écran de son ordinateur une représentation du château de Fontainebleau, ville où il a grandi. Le père Xavier est pourtant issu d’une famille parisienne, ses parents ont d’ailleurs vécus place de la République, avant sa naissance.
S’il reste discret sur les circonstances de sa vocation, on devine qu’elle fut contrariée un temps par d’autres enjeux. Il a donc consacré les 27 premières années de sa vie à trouver une place dans la société : classes préparatoires, Grande Ecole et trois années dans le bâtiment en tant qu’ingénieur conducteur de travaux. Mais « Dieu écrit droit avec des lignes courbes »… et les chemins de vie sont parfois jalonnés par des virages à 180°. Après son ordination en 1996, un véritable parcours dans la mosaïque des paroisses de Paris lui fait découvrir des réalités sociales que tout oppose : de Notre-Dame de Clignancourt à Sainte-Jeanne de Chantal dans le 16e, en passant par l’Immaculée Conception dans le 12e arrondissement. Chemin faisant, il se découvre une sensibilité particulière pour l’apostolat auprès des plus jeunes et à l’attention des personnes malades.
Son arrivée à Sainte Elisabeth est pour lui un tournant. Il est pour la première fois curé d’une paroisse où il est le seul prêtre à temps complet. S’il n’est aucunement question de promotion, d’avancement et encore moins de carrière, nul doute que cette nouvelle nomination est une reconnaissance des capacités humaines de cet ancien meneur de chantier.
C’est peut-être aussi de là qu’il a acquis ce goût pour les dialogues interculturels, lui qui a été le chef d’orchestre d’équipes où près de 20 nationalités différentes étaient représentées : « Notre paroisse accueille chaque semaine 250 chinois pour une messe dans leur langue… Ainsi, pour que toutes les communautés puissent se connaître et prier ensemble, nous organisons des manifestations festives. Le 18 février prochain, date du Nouvel an chinois, nous allons faire une fête à l’Eglise. » Le Père Snoëk sait ainsi se montrer fidèle aux Evangiles, mettant à l’œuvre la capacité de chacun à reconnaître l’image de Dieu dans celui qui ne nous ressemble pas.



 
 
 

Ils font le 3e...

 
-->