Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 

Le Carreau du Temple

Un lieu d'histoire

C'est sur une portion de l'emplacement de l'Enclos du Temple que, de 1809 à 1811, fut construit, sur les plans de l'architecte Molinos, le premier marché du Temple, dit alors " Halle aux vieux linges ". Il se composait de la Rotonde du Temple, construite en 1788 par Pérard de Montreuil et de quatre pavillons carrés aux noms insolites : le Palais royal, le Pavillon de Flore, le Pou-Volant et la Forêt-Noire.
Entre ce marché et cette rotonde se trouvait le Carreau du Temple, marché en plein air, lieu de transactions entre les marchands du Temple et les fripiers des rues. Il fut reconstruit entre 1863 et 1865 par Legrand et compta dès lors six pavillons, deux d'entre eux remplaçant le Carreau.
Il faut savoir que ce marché accueillit en mars 1904 la première Foire de Paris. Cependant, dès 1905, devant la concurrence croissante des puces de Clignancourt, la décision fut prise de le désaffecter aux 2/3 de sa superficie. Les marchands furent alors regroupés dans le pavillon situé entre la rue Eugène Spuller et la rue de Picardie : c'est l'actuel marché.

Un lieu hors du commun

Le Carreau est édifié à l'image des Halles de Baltard et les matériaux utilisés, fer et verre, lui confèrent légèreté et clarté. Les piliers intérieurs élancés permettent une utilisation presque totale de la surface au sol. Le nombre et la disposition des verrières lui donnent une luminosité exceptionnelle.
En effet, il ne ressemble en rien aux autres marchés. On pourrait d'abord être tenté de le comparer aux marchés couverts parisiens ou bien encore, par sa superficie de 3900 m², l'assimiler à un grand Centre commercial, mais rapidement, les analogies s'estompent car le Carreau a cette particularité d'abriter uniquement des marchands de vêtements et d'articles d'habillement.
Pour la petite histoire, un tirage au sort est organisé tous les jours afin de désigner les emplacements de chaque marchand, parmi les 396 possibles. L'anecdote veut que tous les marchands déposent chaque matin leur médaille (à la façon des médailles des brocanteurs) dans un panier et qu'ensuite, au fur et à mesure, le receveur-placeur les tire puis les accroche au tableau !

Un lieu d'avenir

L'existence du Carreau du Temple a été régulièrement menacée car, ses 3900m² en plein cœur de Paris, ont souvent suscité la convoitise de nombreux promoteurs immobiliers. Heureusement, depuis un arrêté de 1982, le Carreau est classé monument historique.

La Mairie du 3e a lancé une large concertation impliquant l'ensemble de la population pour rénover le Carreau du Temple. Les habitants ont ainsi voté un projet nommé "un espace pour tous" comprenant un espace économique, un espace sportif, un espace jeunesse et une salle de spectacle.