Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > GUIDE DU 3e > Mon arrondissement > Balades dans le 3e > Voyages immobiles de la station Arts-et-Métiers

Voyages immobiles de la station Arts-et-Métiers

En octobre 1994, les usagers du métro parisien ont découvert, à l’occasion des cérémonies du bicentenaire du Conservatoire national des Arts-et-Métiers, une station entièrement réaménagée. Le projet, imaginé et réalisé par le dessinateur belge François Schuiten, a fait l’objet d’un partenariat entre la RATP et le Musée des Arts-et-Métiers. Alors que le musée refondait la présentation de l’ensemble de ses collections en une vaste entreprise de restauration, la RATP avait à cœur de solliciter architectes, artistes, scénographes pour transformer des lieux neutres en espaces de vie à part entière.
La station Arts-et-Métiers transporte désormais le voyageur dans une autre dimension. La voûte constituée de plaques de cuivre rivées les unes aux autres crée la sensation de changer d’espace et permet de plonger à l’intérieur d’une grande machine, sorte de Nautilus souterrain suggérant l’univers de Jules Verne.
Dans son périple, l’usager perçoit au plafond de la station une série de rouages, autant de mécanismes imaginaires prompts à déclencher le goût d’un voyage dans le temps.
De chaque côté de la station, une série de hublots abritent de petites scènes, sortes d’antichambres du musée, qui évoquent les sept domaines de ses expositions permanentes : instruments scientifiques, matériaux, construction, communication, énergie, mécanique et transports.
Un petit bijou, une surprise dans les déambulations pressées des pratiquants du sacro-saint « Métro, boulot, dodo ».